ARCHITECTURES VIVES – MONTPELLIER

Il y a quelques jours, le festival des architectures vives avait lieu dans les cours de Montpellier. Il étais donc impensable que je ne fasse pas un article la dessus.

Tout d’abord quel est le but de ce festival?

Depuis 2006 cet événement est organisé annuellement par l’association Champ Libre, présidée par des architectes à Montpellier
Le Festival des Architectures Vives est un parcours architectural dédié au grand public, qui lui permet de découvrir ou redécouvrir des sites emblématiques de la ville.
Cette manifestation nous invite à aller au contact du patrimoine en lui proposant des installations dispersées dans la ville.
Il prend place au cœur de la ville historique et propose un parcours reliant des hôtels particuliers et cours intérieures, qui ne sont habituellement pas ouverte au public.

Chaque installations est créée par des équipes d’architectes le travail permet de mettre en avant celui d’une génération qui est au service de l’invention, l’expérimentation et qui explore de nouvelle possibilité de conception de notre environnement.
Le festival offre donc la possibilité de présenter une œuvre dans les lieux remarquable
qu’offrent les cours d’hôtels particuliers.

      A TRAVERS

Cette cours possède un puits en pierres, l’équipe à souhaiter baser ça réalisation autour de celui-ci, dans le but de lui ré-attribuer ça fonction première. Ainsi, un labyrinthe en bois, entour le puit et envahit la cour. Ce qui créer plusieurs chemins qui nous permettent d’atteindre le cœur de l’installation où le puits est situé. Les lattes de bois transversales laissent passer le regard mais empêchent le visiteur de se croiser.

 

IMMERSION

Le but de cette création est de nous faire ressentir une émotion en remplissant cette cours de ballons. Le visiteur se retrouve dans dans un contexte physique qui lui permettra une immersion totale dans l’expérience, ce qui créera diverses émotions, certains sentiront la paix en se retrouvant isolés, cachés. Alors que d’autres retourneront en enfance et voudront jouer jusqu’à l’épuisement. Personnellement c’est le premier truc que j’ai fais, taper dans les ballons et rigoler comme une enfant.
Plaisir, euphorie, bien-être, angoisse, jeu.. Quoiqu’il en soit, une émotion vous traverse quand vous êtes entouré de tout ces ballons.

HE COURTAIN

La nature nous impose une beauté suggérée, elle transforme l’installation en un réel paysage. Il est en perpétuel évolution, puisqu’il évolue avec le temps, la lumière mais aussi la teinte, tout comme une journée d’été dans le sud.

 

 

SOUVENIR PARTICULIER

Une fois encore cette création à pour but d’éveiller des émotions de notre passé, d’éveiller de notre curiosité. On se sent comme des enfants en observant cette mise en scène, au coeur de la cour, le visiteur se glisse dans l’étroitesse d’un passage, et il est invité à observer la mise en scène de l’image métaphorique de ses propres émotions nostalgiques. Là flottent des objets, symboles de lieux vécus, provoquant en chacun de nous un retour sur sa propre histoire, son enfance et ses premiers dessins. C’est l’une de mes installation préféré, je me suis retrouvée plonger dans un univers imaginaire qui m’a transporter.

LA MADELEINE

La fameuse Madeleine de Proust… L’installation repose sur l’architecture, l’espace et la matière pour jouer avec notre nostalgie. Elle invite le visiteur à s’émouvoir en la parcourant, en interagissant avec elle, en faisant écho à ses souvenirs enfantins. Le cube lisse et parfait renvoie à l’âge adulte. Le monde qu’il renferme: évolutif, créatif et malléable fait appel à l’enfant, faisant de l’espace de la grotte, sa cabane.

 

PAPER CLOUD

Paper Cloud élabore un espace d’illusion et de désillusion, ponctué d’ombre et de lumière, reflétant des couleurs différentes dans des temps différent.
Il est composé d’environ 2 000 cylindres en papier plastifiés, assemblés sans fixations ni colles, mais simplement emboîtés l’un dans l’autre. Cette structure de papier monochrome, simplement assemblée, contraste avec la masse de la chaussée en pierre et les murs de la cour. Cependant, une fois entré à l’intérieur, ce nuage fusionne avec la lumière et disparaît, se dissout telles les bulles.

 

Voilà un résumé de mes coups de coeur lors de ce festival. Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion d’y faire un tour. Mais je vous conseille vivement de le faire l’an prochain, car on y découvre de sublime installation, de magnifique cour et puis cela nous fait sortir de chez nous l’espace d’une heure, ce ne qui est largement que de rester derrière un écran. J’espère vous y croiser l’an prochain.À bientôt.

 

La Chineuse en Vadrouille

Cela fait déjà un petit moment que je vais régulièrement sur son Instagram pour suivre ces découvertes, et il y a quelques jours je me suis rendue pour la première fois dans son magasin.

J’arrive devant sa boutique, dans un premier temps j’aime sa devanture, elle est simple et l’on sent qu’il s’y cache des merveilles.

J’ai à peine fait un pas que je craque déjà sur une paire de lunettes de soleil, étant une véritable accros, mon addiction est tout de suite comblée.
Je commence tout de même elle tour du magasin, il serait bête de passer à côté de belles choses.

Je me dirige tout naturellement vers un guéridon où sont posés des bijoux, il est situé dans le coin à droite de l’entrée.Et la mon cœur bat à nouveau pour ces montres, qui sont toutes plus belles les unes que les autres.
Mais je m’assagis, car je sais qu’actuellement une montre faite rien que pour moi m’attend à la maison.
Mais bon il y a tout de même ces bracelets qui me font de l’œil, il n’y a pas à dire ils sont magnifiques, travaillés dans les détails, et je les vois déjà autour de mon poignet.
C’est à ce moment-là que je me dis: « Mince ce magasin va me ruiner  »

 

Je décide tout de même de continuer mon tour les mains vident, oui c’est plus facile pour regarder.
Je regarde les vêtements, et là je m’aperçois qu’ils sont rangés par taille, je me dirige donc de mon côté, histoire de ne pas craquer sur un vêtement T36 que je ne pourrai jamais porter.
Il y a de très jolie pièces, mais pas de coup de cœur, ce qui doit rassurer ma carte bleue.
Manque de chance pour elle, je suis entourée de boucles d’oreilles, et comment vous dire que:  » J’ADOOOOOORRRRREEE LES BOUCLES D’OREILLES !!!!  »
Les pièces sont magnifiques, et certaines sont même réalisées avec autant de créativités que je me demande où l’artiste y puise son inspiration.

 

Je ne sais par quel miracle je décide d’acheter uniquement la paire de lunettes de soleil, car une partie de moi aurait voulu acheter tout le magasin.
Je m’empare donc de mon nouveau coup de cœur, et je me dirige vers la caisse.
La vendeuse vient vers moi, et de là on entame une petite discussion, je découvre une personne extrêmement gentille, qui me semble très curieuse, et qui a l’air passionnée par ce qu’elle fait.
Mon âme de blogueuse n’a pas pu s’en empêcher, je lui explique donc que je suis blogueuse débutante, et que j’aimerais beaucoup écrire un article sur sa boutique car j’ai vraiment beaucoup aimé. De la s’affiche un grand sourire sur son visage, et je saisis de mon iPhone pour prendre quelques clichés de l’intérieur.

 

Je vous conseille à tous d’être curieux et d’y faire un tour. Vous trouverez forcément un petit quelque chose qui fera battre votre cœur, voici le mien.

 

 

Retrouvez La Chineuse en Vadrouille, 42 Rue de l’université, 34000 Montpellier, où sur son Instagram

 

À bientôt !

Hammam – Les bains d’épices

Avec tout ce qui se passe, j’avais besoin d’un moment totalement girly, d’un instant où je ne pense qu’à moi et j’oublie tout le reste.
J’ai donc profité de la venue de ma grande amie Delphine, pour mettre tout cela en œuvre.

Je l’appelle et lui propose un moment totalement zen avec hammam, gommage au savon noir. J’entends dans sa voix que elle aussi en a besoin. Je contacte donc LE BAIN D’ÉPICE pour réserver, une voix douce et chaleureuse me répond et prend mon rendez-vous, samedi 14h avec soin en simultané. J’annonce donc à Delphine que l’on va pouvoir se faire bichonner toutes les deux en même temps.

Je nous vois déjà comme dans les films, entrain de se faire dorloter, avec un sourire apaisé sur nos doux visages.

Delphine arrive enfin sur Montpellier, le vendredi soir, pour fêter nos retrouvailles direction le bar pour se raconter nos vies. On en enchaîne les verres sans réellement s’en rendre compte, c’est en rentrant en titubant que l’on réalise que l’on a un peu abusé, et je ne vous parle pas du lendemain matin.

Le réveil est plutôt difficile, mais le fait de savoir que l’on a se rendez-vous bien-être cela nous donne la pêche, cela nous va nous doublement nous faire du bien, et éliminer toutes les toxines de la veille.

 

On arrive devant le spa, l’entrée et plutôt joli mais elle cache bien des mystères.
On est directement accueilli par une des employées, elle nous laisse nous installer sur les grands canapés et nous demande de patienter le temps qu’elle finisse avec une cliente. Nous sommes directement enivrées par les senteurs qui se dégagent de l’institut, j’ai même l’impression de voyager, d’avoir pris un vol direction Marrakech.

L’employée revient vers nous, et nous emmène dans les profondeurs du spa. On emprunte une magnifique entrée voûtée, on descend des marches encadrées de bougies. Je n’ai pas fait beaucoup de pas, que je me sens déjà déconnectée de la réalité, j’ai l’impression d’être entrée dans une bulle.


Elle nous emmène au vestiaire, nous explique comment cela fonctionne et pars nous chercher des foutas pour le hammam. Delphine et moi nous nous changeons, nous nous mettons en maillot et hop c’est parti.
L’employée revient nous chercher, nous donne les serviettes et nous la suivons jusqu’à une première salle.
Elle est sublime, faites de pierres, avec de grandes dalles en hauteur pour s’y allonger, et aussi une petite douche avec shampoing et savon à l’argan à disposition. On nous explique donc que c’est ici que se feront nos soins.

 

Maintenant, viens l’instant de pur bonheur, elle nous invite à entrer dans le hammam, de nous détendre et qu’ensuite quelqu’un viendra nous chercher.

Avec Delphine, on s’allonge sur les grandes pierres, et on ne dit plus rien… Ma tête oublie tout ce qui me tracasse, et profite de l’instant présent. Je sens chaque muscle se détendre et apprécier ce moment. Je ne vous cache pas que je pourrais même m’endormir.

Quelque temps après on vient me chercher pour m’appliquer le savon noir, je peux vous dire qu’elle n’a oublié aucune partie de mon corps, mais je suis tellement déconnecté que ma pudeur n’est pas présente. Mais avant cet instant « d’intimité », elle me rince, j’ai l’impression à ce moment-là d’avoir 3 ans. Mais ce n’est pas grave du tout, je crois que suis tellement ailleurs que je ne fais pas attention à ces petits détails.
On m’explique donc que je dois retourner encore au hammam le temps que les vertus du savon fassent effet et que l’on viendra me chercher à nouveau.

Je me réinstalle de nouveau sur ma fouta et j’apprécie l’instant, je ferme les yeux et je me laisse bercer par le bruit des vapeurs. Jusqu’au moment où on vient de nouveau me chercher, on m’invite à m’allonger sur cette grosse dalle, et tout d’un coup je sens une main qui me frotte avec énergie. Je ne sais pas si c’est moi qui fabule ou non, mais j’ai l’impression de sentir toutes les peaux mortes partir ( oui je sais, ce n’est pas glamour, mais ça fait tellement de bien 😂 ).

Après ceux de nettoyage extrême, je vais donc reprendre une douche et un shampoing à l’argan, comme ça j’enlève toutes les peaux restantes. Mais quelle odeur agréable quand j’ouvre les flacons !
Ma peau est plus douce qu’à l’arrivée, et mon esprit est plus apaisé. On retourne donc au vestiaire, on se rhabille et une fois à l’étage on nous propose un thé à la menthe, mais on le refuse poliment car on a une idée plus gourmande derrière la tête, celle de déguster un délicieux cupcake de chez My Cupcake by Lila.

C’était un vrai moment de bien-être, et c’est grâce à toute l’équipe du spa et à cette ambiance des plus apaisantes.

De plus les prix ne sont pas excessif, l’entrée au Hammam plus le gommage au savon noir 34€.

Je vous le recommande vivement, voila l’adresse:

Les Bains D’Épices

7 rue Eugène  Lisbonne

34000 Montpellier

 

 

 

 

À très bientôt. 💋

CALENDAR GIRL

 

Je ne vous cache pas que je suis une adepte de la «  New Romance « , j’ai des tonnes de livres de ce genre chez moi.
Mais cette idée de sortir un livre par mois, et de nous tenir en haleine jusqu’à la fin est rafraîchissante.

Pour ceux qui ne connaissent pas le résumé de ce livre le voit-ci:

 

« Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de $ qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort. Elle deviendra escort. Un contrat mensuel de 100 000 $.
12 hommes, 12 villes, 12 rencontres, 12 livres… des scénarios qui se croisent, se recroisent et se décroisent.  »

 

Je vous vois déjà me dire: «  C’est une histoire d’amour cliché, on sait déjà comment ça va finir », et bien peut-être, mais mon côté fleur bleue en redemande. Qui n’a pas regardé mil fois Titanic en espérant que la fin change ?!

Pardon, je m’égare donc, cette fabuleuse saga à tout d’abord un concept des plus originals, car elle est constituée de douze livres, c’est un peu comme une série qui aurait douze saisons. Et puis son petit format est idéal, on peut l’amener partout, au travail pendant sa pose, a la plage entre deux baignades.

Chaque mois, elle change de ville, découvre de nouvelles personnes, mais aussi apprend sur elle-même.
J’en suis déjà à la moitié de cette saga et je ne m’en lasse pas !
Le mois de juin, je l’ai lu d’une traite, à peine reçu que j’étais déjà installée avec entrain de le dévorer.

Maintenant, je vais vous expliquer pourquoi je l’aime tant. Déjà je me reconnais beaucoup dans la personnalité de l’héroïne, c’est une femme forte, qui a du caractère, qui est loyale et qui ne se laisse pas faire. Ensuite, il y a également sa façon de penser et, malheureusement aussi son manque de chance en amour.
Mais je vous rassure jusqu’aux dernières nouvelles, je ne suis pas escort-girl donc les ressemblances s’arrêtent là.

Et puis Mia (l’héroïne), est une femme super-forte, ce qui change un peu des traits de caractère des autres histoires d’amour, où la fille tombe amoureuse et lui dit amen à tout. Non, elle décide de penser d’abord à sa famille, avant de penser à elle.
Et puis les personnages masculins sont tellement craquants… Mais cela, je vous laisse le découvrir …

Il faut savoir que c’est la première fois que ce genre de chose se fait en France, car tous les premiers jeudis du mois un nouveau titre va apparaître.Je vous invite à suivre avec moi ces rendez-vous, on pourrait même appeler cela des rendez-vous galants et puis son prix est abordable à moins de 10€ le livre.

J’espère que cet article, vous auras plu, et qu’il vous aura donné l’envie de suivre les aventures de Mia.

 

À bientôt.

DIY – TÊTE DE LIT EN PALETTE

Aujourd’hui sera un article consacré au DIY, j’ai eu envie de me créer une tête de lit en palette donc pour celles et ceux qui seront intéressés voila, comment j’ai procédé.

Vivant au centre-ville C‘était compliqué pour moi de trouver des palettes qui étaient en bon état et utilisable, n’ayant pas la patience de tomber sur la palette parfaite, j’ai essayé de trouver un plan B.
J’ai donc fouiné sur internet, et par le plus grand des miracles Leroy Merlin en vendent, la palette de la photo était assez sympa, à un prix convenable (9.90€).
J’ai donc pris ma voiture et hop direction Leroy Merlin (vérifiez la disponibilité en magasin avant), je me gare et je me précipite dans le magasin, car oui quand j’ai une idée en tête, je suis tellement pressée de la réaliser que je me transforme en tornade.
Je parcours les rayons et enfin je les trouve empilés au rayon menuiserie, elles sont parfaites pour réaliser mon projet. Je vais donc pour en choisir deux, sauf que la petite tête que je suis, avait tout simplement oublié de prendre un cadis…
Je suis donc sortie du magasin, pour en chercher un, tout en pestant contre moi-même, mais heureusement pour moi j’avais mon petit jeton, une fois inséré, je pars avec l’objet de torture. Oui oui car ce n’est pas maniable du tout, j’avais l’impression de diriger un char-d’assaut.
Je me retrouve de nouveau face aux palettes, et la toute une gymnastique ce mets en place pour que je puisse les prendre, et les poser sur cet engin qui ne fait que bouger. Mais comme je suis plus forte qu’une machine à roulette, j’ai enfin réussi ce transfert périlleux.
Par la suite, je me suis dirigée au rayon peinture pour avoir des conseils avisés, car il faut bien le reconnaître, je ne suis pas la meilleure bricoleuse au monde.
La vendeuse me conseille donc:
-de poncer les palettes
-de prendre une sous-couche universelle
-de la peinture
Pour la sous-couche j’ai choisi la marque Luxens, car la vendeuse me l’avait conseillé, je me saisis donc d’un pot de L (prix: 14.90€),  car le bois allait beaucoup boire la peinture.
Concernant les feuilles abrasives pour poncer, j’ai choisi un grain de 240, qui est un grain fin.
Pour la peinture j’ai choisi un blanc mat, tout simplement.
Je m’en pars de tout cela, direction la caisse, une fois payé je vais pour mettre mes achats dans ma Twingo. Je ne sais par quelle magie, mais mon cerveau à de suite sue comment ranger tout ça, un véritable Tetris qui a été réussi avec succès.
Maintenant que tout est acheté, il ne me reste plus qu’à retrousser les manches, et à faire de mon idée une réalité.
Avant tout je monte mettre ma tenue de combat, histoire d’être à l’aise et de ne pas abîmer ce débardeur des Pink Floyd que j’aime tant.
Je pousse tous les meubles du salon pour avoir la place d’allonger mes palettes et les poncer comme il se doit. Et c’est parti, je prends mes feuilles abrasives, je les coupe en petit carrée histoire d’avoir une meilleure prise en main, et hop on ponce…
Je viens à peine de finir une planche que mon bras est déjà en feu, mais bon c’est le risque quand on n’a pas de ponceuse.
Je ne lâche rien, et je redouble d’efforts, à tel point que le premier bobo est arrivé. Une écharde s’est enfoncée dans mon doigt, mais pas de panique, je prends, ma petite trousse de secours, enlève l’écharde, désinfecte, et mon doigt est désormais orné d’un magnifique pansement avec de jolis animaux dessus
L’étape premier secours finie, on s’y remet et après une bonne heure de ponçage mes palettes sont enfin prêtes à être dépoussiérées, et ensuite à recevoir le premier passage de «  sous-couche ».
N’étant pas la personne la plus adroite au monde, par sécurité, je fais de la place sur mon balcon pour y poser une première palette, je mets du carton en dessous pour protéger le sol. J’ouvre mon pot de sous-couche et je pose le produit à l’aide d’un pinceau, je prends grand soin de ne pas oublier une partie.
Une fois fini, j’admire ma palette et je l’aime comme ça. J’aime l’aspect naturel que le produit donne, et je n’ai aucune envie de repasser une seconde couche, ni de la peindre réellement
J’ai donc laissé poser toute la nuit, bien plus que les 6H indiqués, et j’ai installé tout ça dans ma chambre.
Voilà le résultat final, j’espère qu’il vous plaira
En tout cas je voudrais remercier Lolowar, qui m’a donné des conseils tout au long de mon périple, et je vous invite d’ailleurs à aller voir:
– sa page instagram
– sa chaine youtube
A très bientôt, et au plaisir de vous lire également.

SOIN CHEVEUX – CHI Tea Tree Oil –

Les filles ( et les garçons ne soyons pas sexiste ), j’ai trouvé le soin ultime pour les cheveux.
Il protège, il hydrate … Bref il est parfait pour prendre soin de vos cheveux, surtout pendant l’été, car on sait toutes très bien que pendant cette période estivale, nos cheveux souffrent avec le soleil, la mer. Ils sont secs, déshydrater et ont un urgent besoin d’être chouchoutés.

J’ai découvert ce produit dans une birchebox, je l’avais laissé de coté car j’avais déjà mon soin pour les cheveux. Mais il y a quelques temps je suis tombée en rade, du coup j’ai cherché dans mes affaires une solution secours, et je l’ai retrouvé.
J’ai ouvert le flacon, mis un soupçon dans mes mains, et hop j’y passais mes doigts dans les cheveux, et de suite après j’ai été surprise de par la douceur de mes cheveux et leurs brillances.
Je me suis dis que c’était simplement l’après coup de l’application et qu’il ne fallait surtout pas s’emballer.
Pourtant pendant toute ma journée, je n’ai pas pu m’empêcher de toucher mes cheveux, ils étaient tellement doux que c’était devenu une petite addiction. J’ai donc bien compris que ce soin qui est applicable sur cheveux sec et mouillé était un sérum miracle pour eux.
Mes cheveux sont nourris des nutriments essentiels, ils se révèlent plus lisses, plus soyeux, plus sains… Mais pas seulement ! Le sérum assure aussi une protection thermique (pour les accros du brushing, au fer frisé et au lisseur) et une protection anti-UV.
Je ne vous ai pas parlé de son odeur ! Il sent la menthe poivrée, c’est un arôme si envoutant et si agréable, mais elle s’estompe une fois le produit mis, donc n’ayez pas peur que cette odeur reste sur vos cheveux, car ce n’est pas le cas. Je vous met la composition détaillé pour les plus curieuse.

Composition:
SANS PARABEN
Cyclopentasiloxane, Cyclotetrasiloxane, Dimethiconol, Caprylyl Methicone, Cyclohexasiloxane, Melaleuca Alternifolia (Tea Tree) Leaf Oil, Mentha Piperita (Peppermint) Leaf Oil, Lavandula Angustifolia (Lavender) Oil, Phenoxyethanol, Aqua/Water/EAU, C12-15 Alkyl Benzoate.

Comme vous pouvez voir tout ce que j’ai vraiment retenu c’est qu’il est sans paraben et à base d’huile d’arbre à thé.

En tout cas je vous le conseil, en espérant qu’il vous séduise  vous autant qu’à moi !
A très bientôt, et au plaisir de vous lire également.

On commence cette nouvelle aventure ensemble ?!

J’ai longuement réfléchis quoi mettre pour ce premier article, car je voulais qu’il me représente.
Alors ce que j’ai fais, j’ai demandé conseils, j’ai écouté des avis. Certains m’ont conseillé de dire « O combien je suis chiante », mais ne me résumant pas qu’à ça, je ne développerais pas ce point là d’avantage. – Ha ha ha
Je me suis finalement concentrée sur l’essentiel: «  Pourquoi ai-je eu envie de créer ce blog ? »
J’ai tout simplement eu envi de partager avec vous mes bouts de vie, mes coups de cœurs et mes découvertes.
Comme par exemple vous parler de ce super lieux que j’ai découvert, de ce produit miracle qui va tout révolutionner, de ce livre qui m’a tenu en haleine …
Mais ce n’est pas que pour ça, j’ai aussi envi de m’ouvrir d’avantage au monde, car je suis une personne qui se laisse difficilement approcher, mais je veux me débarrasser de cette peur et enfin croquer la vie à pleines dents (enfin plus que ce que je ne le fais déjà) . Je pense que l’on peut dire que c’est une sorte de thérapie que je vais partager avec vous, comme ma vie est digne d’une série B, ce blog sera surement mouvementé.
Après je ne sais pas si vous en ressortirez avec un quelconque avantage, à part celui de lire les déboires d’une jeune montpelliéraine. Mais j’espère pouvoir vous faire sourire, rire et peut-être que vous grandirez avec moi qui sait ?!
Ce blog s’adresse tous les gens qui se sentent mal dans leurs peaux, ceux qui on envi de découvrir de nouvelles adresses, des astuces beautés, des coups de cœur vestimentaire, et bien d’autres !!!
Je pensais m’étendre sur ce premier article et écrire un roman comme je sais si bien le faire, mais je ne voudrais pas vous soulez dès le début. Donc je vais rester soft pour cette fois, mais ne me tentez pas trop je pourrais ne plus me contenir.

En tout cas j’espère que vous serez nombreux à me suivre dans cette aventure.

A très bientôt, et au plaisir de vous lire également.