DIY – TÊTE DE LIT EN PALETTE

Aujourd’hui sera un article consacré au DIY, j’ai eu envie de me créer une tête de lit en palette donc pour celles et ceux qui seront intéressés voila, comment j’ai procédé.

Vivant au centre-ville C‘était compliqué pour moi de trouver des palettes qui étaient en bon état et utilisable, n’ayant pas la patience de tomber sur la palette parfaite, j’ai essayé de trouver un plan B.
J’ai donc fouiné sur internet, et par le plus grand des miracles Leroy Merlin en vendent, la palette de la photo était assez sympa, à un prix convenable (9.90€).
J’ai donc pris ma voiture et hop direction Leroy Merlin (vérifiez la disponibilité en magasin avant), je me gare et je me précipite dans le magasin, car oui quand j’ai une idée en tête, je suis tellement pressée de la réaliser que je me transforme en tornade.
Je parcours les rayons et enfin je les trouve empilés au rayon menuiserie, elles sont parfaites pour réaliser mon projet. Je vais donc pour en choisir deux, sauf que la petite tête que je suis, avait tout simplement oublié de prendre un cadis…
Je suis donc sortie du magasin, pour en chercher un, tout en pestant contre moi-même, mais heureusement pour moi j’avais mon petit jeton, une fois inséré, je pars avec l’objet de torture. Oui oui car ce n’est pas maniable du tout, j’avais l’impression de diriger un char-d’assaut.
Je me retrouve de nouveau face aux palettes, et la toute une gymnastique ce mets en place pour que je puisse les prendre, et les poser sur cet engin qui ne fait que bouger. Mais comme je suis plus forte qu’une machine à roulette, j’ai enfin réussi ce transfert périlleux.
Par la suite, je me suis dirigée au rayon peinture pour avoir des conseils avisés, car il faut bien le reconnaître, je ne suis pas la meilleure bricoleuse au monde.
La vendeuse me conseille donc:
-de poncer les palettes
-de prendre une sous-couche universelle
-de la peinture
Pour la sous-couche j’ai choisi la marque Luxens, car la vendeuse me l’avait conseillé, je me saisis donc d’un pot de L (prix: 14.90€),  car le bois allait beaucoup boire la peinture.
Concernant les feuilles abrasives pour poncer, j’ai choisi un grain de 240, qui est un grain fin.
Pour la peinture j’ai choisi un blanc mat, tout simplement.
Je m’en pars de tout cela, direction la caisse, une fois payé je vais pour mettre mes achats dans ma Twingo. Je ne sais par quelle magie, mais mon cerveau à de suite sue comment ranger tout ça, un véritable Tetris qui a été réussi avec succès.
Maintenant que tout est acheté, il ne me reste plus qu’à retrousser les manches, et à faire de mon idée une réalité.
Avant tout je monte mettre ma tenue de combat, histoire d’être à l’aise et de ne pas abîmer ce débardeur des Pink Floyd que j’aime tant.
Je pousse tous les meubles du salon pour avoir la place d’allonger mes palettes et les poncer comme il se doit. Et c’est parti, je prends mes feuilles abrasives, je les coupe en petit carrée histoire d’avoir une meilleure prise en main, et hop on ponce…
Je viens à peine de finir une planche que mon bras est déjà en feu, mais bon c’est le risque quand on n’a pas de ponceuse.
Je ne lâche rien, et je redouble d’efforts, à tel point que le premier bobo est arrivé. Une écharde s’est enfoncée dans mon doigt, mais pas de panique, je prends, ma petite trousse de secours, enlève l’écharde, désinfecte, et mon doigt est désormais orné d’un magnifique pansement avec de jolis animaux dessus
L’étape premier secours finie, on s’y remet et après une bonne heure de ponçage mes palettes sont enfin prêtes à être dépoussiérées, et ensuite à recevoir le premier passage de «  sous-couche ».
N’étant pas la personne la plus adroite au monde, par sécurité, je fais de la place sur mon balcon pour y poser une première palette, je mets du carton en dessous pour protéger le sol. J’ouvre mon pot de sous-couche et je pose le produit à l’aide d’un pinceau, je prends grand soin de ne pas oublier une partie.
Une fois fini, j’admire ma palette et je l’aime comme ça. J’aime l’aspect naturel que le produit donne, et je n’ai aucune envie de repasser une seconde couche, ni de la peindre réellement
J’ai donc laissé poser toute la nuit, bien plus que les 6H indiqués, et j’ai installé tout ça dans ma chambre.
Voilà le résultat final, j’espère qu’il vous plaira
En tout cas je voudrais remercier Lolowar, qui m’a donné des conseils tout au long de mon périple, et je vous invite d’ailleurs à aller voir:
– sa page instagram
– sa chaine youtube
A très bientôt, et au plaisir de vous lire également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *